Apprendre à vivre pour soi

1 Commentaire

> Écoute le podcast sur iTunes | Android | Podcast Addict

A l’ère des réseaux sociaux, où on nous demande de faire nos preuves et de toujours produire, on devient vite obsédé par le besoin de faire pour l’autre, avant de faire les choses pour soi.

Comment apprendre à vivre pour soi et faire les choses pour nous avant tout ?

Je deviens ma priorité

Depuis que je suis blogueuse, créatrice de contenus, freelance ou consommatrice sur le web, je me rends compte jour après jour que nous sommes toujours plus nombreux à vouloir montrer de quoi nous sommes capables.

Au delà de montrer pour se faire mousse, c’est un besoin d’être validé, de se valider à travers le regard des autres pour mieux s’accepter.

Mais à vouloir montrer tout, on ne fait plus rien pour soi : on le fait pour cette validation, c’est quasiment automatique. Sur les réseaux sociaux, par email, en demandant l’avis de quelqu’un…

Est-ce que vous vous souvenez de la dernière fois où vous avez fait quelque chose sans demander l’avis de quelqu’un sur ce que vous étiez en train de faire ?

En me posant cette question, j’ai rapidement compris pourquoi je rencontrais des difficultés à me retrouver, à retrouver une certaine sérénité à faire des erreurs, à me lancer dans certains projets.

Le regard des autres que je m’imposais me pesait avant même que je commence quoi que ce soit.

Devenir ma priorité signifie pour ma part, faire pour soi avant tout. Commencer un bullet journal pour moi, l’aquarelle pour moi, un projet pour moi. Le garder pour moi.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est plan-podcast-kinoko-bannière-1024x366.jpg.

s’éloigner pour mieux se révéler

S’éloigner des autres, du regard que l’on a sur nous au quotidien permet de plus facilement se lancer. Publier une photo devient automatique aujourd’hui, mais est ce que j’y gagne vraiment ?

Si je viens juste de me mettre à la photographie, si je ne suis pas certaine de moi, est ce que cette pression supplémentaire est bien nécessaire ?

Tout partager publiquement ou avec un proche n’est pas forcément un moyen pour se rassurer. On finit par avoir des attentes, et si ces attentes ne sont pas comblées, cela peut faire plus de dégâts que de bien.

Si vous avez envie de vous lancer dans une nouvelle activité qui vous tient à coeur, c’est à vous que cela tient avant tout. Personne n’a besoin de valider cela si vous en retirez tout le bonheur en premier lieu.

Et si vous avez besoin d’un retour, si par exemple vous lancez une activité en indépendant et que vous avez besoin d’avis précis pour avancer, laissez vous le temps pour l’introspection.

Par expérience, plus on cherche à obtenir des réponses chez les autres, moins on a l’habitude de s’interroger, plus on s’éloigne de ce que l’on souhaite vraiment pour soi.

S’éloigner pour mieux revenir, montrer votre savoir faire, votre savoir être, c’est d’abord gagner en confiance en soi, en sérénité et en assurance.

Moins de pression, plus de découvertes et attendre un peu permet de prendre encore plus de plaisir à partager ce que l’on fait car on a eu le temps d’expérimenter tout cela. Et ça fait du bien !

QU’EN PENSES-TU ?

J’aimerais entendre votre avis sur cet épisode dans les commentaires : Comment apprends-tu à vivre pour toi ?

Merci d’avoir écouté cet épisode ! 💗

#32 : Apprendre à vivre pour soi

Rejoins les Jeudis avec Julie ❤️

Chaque semaine, tu recevras des contenus exclusifs, des conseils et les coulisses de la vie d'une entrepreneure très bavarde ! (anecdotes rigolotes au rendez-vous !)

Pas de spam, tu peux te désabonner à tout moment. Powered by ConvertKit

One thought on “Apprendre à vivre pour soi”

  1. Penasse dit :

    Bonjour, Julie, avec vos podcasts, c’est plus compréhensible et votre voix toute douce d’une simplicité, j’adore vous écouter.
    J’ai 47 ans et depuis 3ans je voulais quitter mon travail, projet dans ma tête de m’installer comme indépendante  » fleuriste ». Finalement j’ai été licenciée et je ne le regrette pas. Pour moi c’est une suite logique mais aussi une libération. J’ai commencé à chercher comment m’installer, je suis aidée par la chambre des métiers de France pour monter mon projet.
    Pour l’instant je me freine pour penser à moi, j’avoue que ce n’est pas facile de se retrouver coincée du jour au lendemain avec peu de moyen financier, podcast écouter ;-).
    J’ai recommencé certaine chose que je ne fesait plus mais surtout quand vous dites ne le faire que pour soi et ne rien dire c’est exacte.
    Savez vous que là,…. je vous en parle pour vous expliquer que même mon projet, je n’en parle pas à ma famille et le moins possible à personne.
    Je suis fier de moi de faire toute ses recherche pour des devis, fournisseurs, mon nom de magasin, et voulant savoir comment crée justement mon entreprise, mon site internet , j’suis tombée sur vous sur PINTEREST.
    Bravo pour ce que vous faites.
    Prenez soin de vous
    Belle journée
    PASCALE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

portait de kinoko

HELLO
MOI C'EST JULIE

Je suis une entrepreneure passionnée, une perfectionniste qui se soigne et une amoureuse de la vie. Je t’aide à trouver ton chemin pour devenir la personne que tu souhaites et apprendre à t’aimer.

10 façons de retrouver confiance en toi

Télécharge gratuitement ton guide pour reprendre confiance en toi et démarrer tes projets