J’ai dit merde à mon CDI

Ah je commence bien avec mon titre racoleur et ma photo de fleurs, mais vous allez peut-être comprendre : je ne passe pas par quatre chemins pour poser les choses.

En 8 mois j’étais peu, voir pas présente par ici. J’ai lâché mon blog et Youtube pour une raison majeure : j’ai enfin eu mon premier CDI.

Ah ce Graal que je cherchais tant, quand j’y repense, je m’accrochais à ce chemin tout tracé alors qu’au fond  et depuis plusieurs années, je rêvais d’indépendance.

Mais bon, on ne va pas se le cacher, c’est plus facile et rassurant de suivre la voie « classique » de l’après-diplôme et je n’étais pas bien sûr de moi à ce moment-là.

J'ai dit merde à mon CDI

Je l’ai eu mon CDI, j’ai fait des centaines de kilomètres pour l’obtenir, j’ai déménagé (encore) et j’ai aimé ce que je faisais, pendant quelques mois.

Très vite ça ne s’est plus du tout passé comme je le voulais et j’ai eu peur, vraiment.

Je ne me suis plus reconnue, je donnais beaucoup sans jamais recevoir, les choses que je faisais n’avaient pas de sens, je cherchais à comprendre, me remettait en question mais plus je cherchais des réponses, moins j’en trouvais et plus j’allais mal 😔

Pendant un mois c’était la loterie. De retour le soir à la maison : soit je pleurais, soit j’étais en colère, soit j’étais abattue.

Je me regardais traverser un champ miné, la tête dans le guidon en pensant que j’allais trouver la solution à ma situation.

J'étais comme un citron qu'on continuait de presser mais qui n'avait plus aucun jus. Cliquez pour tweeter

Au fond de moi (et confirmé par beaucoup) il fallait que je m’en aille, vite. Mais ceux qui me connaissent bien savent que je suis quelqu’un de têtu et abandonner n’est pas vraiment dans ma nature : pourquoi ça ne fonctionnait pas ? Je voulais que ça marche malgré moi.

Je me suis obstinée pour mon propre mal et puis un jour, un énième jour où j’ai récité ma petite histoire du CDI de rêve, transformé en cauchemar, je me suis pris une grosse claque. Il fallait que je sorte de là, tout de suite.

Un CDI, c’est quoi ? Un contrat de travail entre deux parties qui doivent trouver leur compte, un échange de compétences contre une rémunération équivalente. Et je ne m’y retrouvais pas du tout dans ce soi-disant équilibre.

Et dire stop ça fait du bien. J’ai dit stop à  tout ça, j’ai dit stop à la petite voix qui me disait d’attendre encore un peu pour mettre un peu de sous de côté pour éviter de prendre trop de risques à se lancer à son compte.

Je me suis écouté cette fois et j’ai décidé de prendre ce risque, de tenter ce que je voulais faire depuis longtemps.

Il m’a fallu une petite traversée du désert pour comprendre qu’on prend des risques tous les jours, même en CDI.

On prend le risque d’être malheureux 10 heures par jour minimum, de ne pas vouloir se lever le lendemain 5 jours par semaine, de continuer car « tu comprends, tu as quand même de la chance d’avoir un CDI à 24 ans dans le métier que tu recherches, non ? »

Alors j'ai pris un risque : quitter mon CDI, tenter l'aventure freelance et être mon propre patron. Cliquez pour tweeter

Je vais peut être me planter dans 1 mois, une année ou 5 ans. Ca va peut être finir en catastrophe ou en belle aventure, je ne sais pas.

Mais la chose que je sais, c’est que je ne veux pas vivre avec des regrets. Et ça fait du bien se se sentir libre de se planter et d’essayer autre chose, une autre façon de travailler, de vivre en fait.

Je vais avoir 25 ans et j’ai l’impression de commencer une nouvelle vie. Je me sens libre et ça fait du bien d’être libre.